Cameroun – Consultance pour l’évaluation finale du projet PRO-ACT II 93 views

 

Sujet : « Renforcement des capacités de résilience et amélioration de la sécurité alimentaire dans l’Adamaoua et l’Est »

Lieu : Cameroun

Date de mission souhaitée : Mars 2021

CONTEXTE GÉNÉRAL DE LA CONSULTANCE

Présente depuis 2008 au Cameroun, PUI s’est consacrée à la résolution des difficultés dans les secteurs de la sécurité alimentaire et de l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement. Les actions ciblent les réfugiés centrafricains installés à l’est du pays depuis 2006 (régions de l’Est et de l’Adamaoua) et les populations d’accueil. Les programmes ont évolué afin d’accompagner la progressive autonomie en sécurité alimentaire de ces populations réfugiées centrafricaines, la plupart souhaitant rester définitivement au Cameroun. Le volet EHA progresse également vers une stratégie de responsabilisation à différents niveaux (des usagers aux responsables communaux), notamment dans un contexte de décentralisation de la gestion de l’eau de l’Etat vers les communes. L’arrivée de nouveaux réfugiés centrafricains en 2014 amène PUI à proposer une réponse d’urgence en s’orientant vers les points d’entrée frontaliers et les sites d’accueil (camps en retrait de la frontière), à travers des activités de gestion de camps, EHA, abris et moyens d’existence. En outre, compte tenu du fait que les réfugiés s’installent également dans de nombreux villages de la zone, PUI mène une réponse adaptée à cette configuration. PUI est restée gestionnaire de plusieurs des sites de réfugiés centrafricains à l’Est et dans l’Adamaoua jusqu’au 31/12/2019 et mène de nombreuses activités dans les villages d’accueil de la zone.

OBJECTIFS DE L’EVALUATION

La présente évaluation a pour objectif de faire le bilan de l’exécution du Projet PRO-ACT II afin de fournir aux parties prenantes des informations d’appréciation des réalisations du projet, de tirer des enseignements et de capitaliser sur les bonnes pratiques ainsi que des recommandations à prendre, d’une part a) pour la prise en main des activités par les partenaires étatiques (services techniques, autorités, plateformes), et d’autre part b) pour l’orientation de futures éventuelles interventions dans la zone.

L’évaluation devra analyser le projet à la lumière des critères suivants :

  • La pertinence : le bien-fondé de l’action au regard des objectifs et enjeux déterminés au démarrage du programme. Le programme sera évalué au niveau de sa conception, activités, applicabilité sur le terrain et résultats escomptés. Le programme a-t-il atteint ses résultats et si non, pour quelles raisons ?
  • La cohérence : la mission analysera d’une part la cohérence interne du projet c’est-à-dire la concordance des moyens et outils mobilisés pour concourir à la réalisation des objectifs, et d’autre part la cohérence externe en appréciant le rôle du projet dans la mobilisation des autres partenaires et le degré de leur implication pour la réalisation des activités.
  • L’efficacité : l’appréciation du degré de réalisation des objectifs de l’action (niveau de réalisations des activités et d’atteinte des objectifs), l’effectivité de l’action, ainsi que ses éventuels effets attendus et non attendus (positifs ou négatifs) ;
  • La durabilité : Les résultats et impacts obtenus sont-ils de nature à se maintenir, voire à s’amplifier, dans le temps ? Et si oui, à quelles conditions ? L’appropriation par les bénéficiaires, les aspects socio-culturels, l’aspect genre et la viabilité environnementale devront être prise en compte comme facteurs de durabilité.
  • L’impact : la mission appréciera les effets et les impacts à court et moyen terme en analysant les réalisations.

Pour plus d’informations, merci de consulter les termes de références.

CRITERES DE SELECTION DE L’EVALUATEUR

La sélection du consultant tiendra compte des items suivants :

  • Correspondance entre l’offre et la demande (critères d’exclusion/admission)
  • Qualité générale de l’offre (30%)
  • Qualité de l’approche participative (20%)
  • Références apportées par l’expert (20%)
  • Prix proposé (30%)
POUR POSTULER

La proposition financière présentée par le consultant devra comprendre l’ensemble des coûts liés à la prestation : les honoraires du consultant ou de son équipe, leur per diem et les frais de transports.

Les propositions méthodologiques et financières, accompagnées du/des CV du ou des consultants et de leurs références, devront être envoyées à Première Urgence Internationale, au plus tard le mercredi 27 décembre  2020  par email aux adresses suivantes : [email protected], [email protected]

 

 

CMR – PROACT II TDR EVAL

To help us with our procurement effort, please indicate in your email where (ngotenders.net) you saw this tender/procurement notice.

  • Veuillez indiquer dans votre candidature que vous avez consulté cette offre sur le site web ngotenders.net
Share this tender

Première Urgence Internationale is a non-profit, non-political, non-religious international NGO.

Première Urgence Internationale helps civilians who are marginalised or excluded as a result of natural disasters, war and economic collapse.

Our mission is to defend basic human rights, such as those set out in the Universal Declaration of Human Rights in 1948.

Connect with us

Newsletter

Subscribe our newsletter for quick response

Contact Info