Consultant régional/international – Expert en RSS et/ou ALPC pour l’Afrique de l’Ouest 31 views


Organization
  • DCAF
Posted
Closing date

Projet : Renforcement des capacités de contrôle des armes légères et de petit calibre (ALPC) détenues par les forces de défense et de sécurité du Burkina Faso, du Mali et du Niger – Phase I**

Région : Sahel (Burkina Faso, Mali, Niger)**

Durée : 18 mois**

Le DCAF – Centre pour la Gouvernance du Secteur de la Sécurité – s’est engagé à améliorer la sécurité des personnes et des États dans lesquels ils vivent, à travers l’application d’une gouvernance démocratique, l’état de droit et le respect des droits humains. Pour atteindre cet objectif, le DCAF travaille aux côtés des États partenaires et des acteurs internationaux qui les soutiennent, dans le but d’améliorer leur gouvernance sécuritaire à travers des réformes intégratrices et participatives. A cet effet, le DCAF élabore des outils de connaissance innovants, promeut les normes et les pratiques exemplaires, fournit des conseils juridiques et stratégiques, et soutient le développement des capacités des acteurs étatiques et non-étatiques du secteur de la sécurité.

Le Conseil de Fondation du DCAF est composé de 63 Etats-Membres, le Canton de Genève, et six observateurs permanents. Avec des opérations dans plus de 70 pays, le DCAF est reconnu mondialement comme l’un des plus grands centres d’excellence sur la gouvernance du secteur de la sécurité (GSS) ainsi que sur la réforme du secteur de la sécurité (RSS). Le DCAF est guidé par les principes de neutralité, d’impartialité, d’appropriation locale, d’inclusion et d’égalité des sexes. Pour plus d’informations, veuillez visiter www.dcaf.ch.

La Division de l’Afrique subsaharienne (SSAD) du DCAF met en œuvre un projet régional (Burkina Faso, Mali et Niger), avec le soutien financier du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français.

Ce projet portera sur le Renforcement des capacités de contrôle des armes légères et de petit calibre (ALPC) détenues par les forces de défense et de sécurité du Burkina Faso, du Mali et du Niger.

Le DCAF propose de renforcer les capacités des parlementaires et des services de contrôle interne, afin d’assurer le respect des lois, conventions et procédures régissant la gestion des armes légères et de petit calibre (ALPC) et des munitions détenues par les forces de défense et de sécurité (FDS) de ces trois pays. La première phase de ce projet, qui fait objet de cette consultance, vise à analyser les instruments juridiques nationaux relatifs aux processus d’acquisition, de stockage, de marquage, de traçage, de collecte, de transfert et de destruction des ALPC et des munitions, ainsi que de leur conformité avec les conventions régionales et internationales.

Cette première approche permettra la réalisation d’un état des lieux et d’une analyse des cadres légaux, des protocoles et des pratiques en cours dans les trois pays. A la suite, DCAF continuera à mobiliser les ressources nécessaires auprès des donateurs pour un accompagnement des parlementaires et des organismes de contrôle via la mise en œuvre de programmes de terrain, pour obtenir des résultats tangibles dans la réduction de la circulation des ALPC dans les trois pays.

A l’issue de cette première phase, la formulation de recommandations de compléments aux cadres juridiques pour permettre une amélioration des procédures de contrôle et l’échange d’informations au niveau régional au sujet de la gestion des ALPC, ainsi que la formulation d’un plan de formation des parlementaires et des services d’inspection internes serviront de bases nécessaires pour la continuité de l’action à moyen et long terme (phase 2 & 3).

La mise en œuvre des activités du projet se fera en étroite collaboration avec les points de contact nationaux du Programme d’action des Nations Unies sur les armes légères, les structures de coordination nationales et régionales, ainsi qu’avec les acteurs et programmes internationaux travaillant sur ces questions dans les trois pays (ONUDC, UNMAS, UNREC, EU, UA, G5 Sahel, CIDHG, programme ATT-OP, Small Arms Survey et autres).

Dans le cadre de cette phase I du projet, nous recherchons :

Un consultant régional/international – Expert en RSS et/ou ALPC pour l’Afrique de l’Ouest.

(Nota : Le genre masculin est utilisé tout au long du document pour en faciliter la lecture)

Lieu : A domicile et en missions de terrain en Afrique de l’Ouest au Burkina Faso, Mali et Niger.

Période et nombre de jours : De décembre 2021 à mai 2023, 80 jours pour trois pays, incluant le travail méthodologique préparatoire, les voyages, les entretiens sur le terrain, la production des rapports pays et l’élaboration d’un rapport de synthèse.

LA POSITION

Sous la supervision et en étroite collaboration avec l’équipe du DCAF chargée du projet, en s’appuyant sur le travail de collecte d’informations et d’analyse préliminaires effectuées par des Consultants Nationaux, le Consultant Régional aura pour principales responsabilités d’assurer le travail de production de rapports nationaux dans chacun des pays couverts, d’élaboration d’un rapport de synthèse régional et de présentation des résultats lors d’ateliers de validations.

Responsabilités principales :

o En collaboration avec l’équipe du DCAF, élaborer la méthodologie d’enquête et de collecte des informations pour assurer une cohérence globale dans la collecte, la présentation et l’analyse des informations recueillies avec les Consultants Nationaux et au cours des missions de terrain ;

o Programmer, préparer et mettre en œuvre avec l’équipe projet, les missions de consultation dans les Etats concernés par le projet ;

o Participer et documenter les échanges entre les institutions gouvernementales, les forces de défense et de sécurité et les organisations non gouvernementales (nationales et internationales) ;

o Assurer avec les Consultants Nationaux la collecte et l’analyse des cadres conceptuels, politiques, législatifs, doctrinaux et opérationnels, (ainsi que des sources secondaires) relatifs à la gestion des ALPC et en faire la compilation et le classement sous forme de listes et de dossiers électroniques ;

o Assurer la production normalisée de rapports nationaux, dont le premier niveau de rédaction est réalisé par les Consultants Nationaux ;

o En collaboration avec l’équipe du DCAF, assurer l’élaboration des listes de contacts complètes (avec coordonnées) des personnes rencontrées lors des missions de terrain (et le cas échéant autres contacts d’intérêt) à remettre au DCAF,

o Rédiger un premier niveau de rapport analytique de synthèse du projet sur base des rapports nationaux ;

o Participer aux réunions de coordination avec l’équipe DCAF;

o Contribuer à la préparation des présentations des résultats obtenus et à l’organisation des ateliers de validation.

VOS QUALIFICATIONS

o Être titulaire d’un diplôme universitaire en sciences politiques, relations internationales, ou toute expérience/formation liée aux sciences sociales ou au secteur de la sécurité ;

o Avoir une solide expérience au sein du secteur sécuritaire en Afrique de l’Ouest;

o Avoir une bonne connaissance des contextes politiques et sécuritaires de la région sahélienne ;

o Avoir une bonne connaissance de problématiques de prolifération des ALPC en Afrique de l’Ouest;

o Avoir la capacité de mener des discussions de haut niveau et de travailler en étroite collaboration avec des représentants du gouvernement, des hauts responsables militaires, des ONG et des institutions multilatérales ;

o Avoir la capacité de travailler de manière autonome, tout en collaborant avec plusieurs membres des équipes DCAF, au siège et sur le terrain,

o Faire preuve d’une grande réactivité et respecter les les délais impartis ;

o Avoir d’excellentes aptitudes d’analyse, de rédaction en français et de communication ;

Langues :

o La langue principale de travail, de communication et de rédaction sera le français. L’anglais est un atout.

Informatique :

o Excellente maitrise des différents logiciels du Pack Office (Excel, Word, Power Point, etc.) ;

o Connaissance et expérience des applications de vidéo-conférence.

How to apply

Les candidatures du/de la consultant(e) doivent être adressées au plus tard le 24 novembre 2021 à [email protected], en indiquant dans l’objet de l’e-mail : « Consultance – ALPC ». En cas de questions, veuillez contacter la même adresse.

Les soumissions doivent inclure les documents suivants pour être éligibles :

o CV du/de la consultant(e)

o Lettre de motivation

o Exemples de consultances réalisées par le passé

o Références

To help us track our recruitment effort, please indicate in your email/cover letter where (ngotenders.net) you saw this job posting.

Share this tender/job

Newsletter

Subscribe our newsletter for quick response

Contact Info